Le prix mondiale de la Paix a reçu l’organisation «Mémorial», le «Centre des Libertés Civiles» et Alès Bialiatski

Le comité Nobel a annoncé les lauréats du prix Nobel de la paix de l’année 2022. Il a récompensé l’organisation russe des droits de l’Homme, «Mémorial», reconnu comme «agent étranger» et liquidé par une décision de justice en Russie. Il a aussi gratifié l’organisation ukrainienne des droits de l’Homme, le «Centre des Libertés Civiles» et Alès Bialiatski, le fondateur de l’organisation biélorusse pour la protection des droits de l’Homme, dénommée «Printemps».

Actuellement, Alès Bialiatski se trouve dans une maison d’arrêt à Minsk, ayant été arrêté avec ses associés en 2021, à cause d’une affaire criminelle, qui, selon la communauté des défenseurs de droits a été fabriquée contre lui.

«Les Lauréats du prix Nobel de la paix représentent la communauté civile dans leurs pays. Durant de nombreuses années, ils ont lutté pour le droit à la critique du pouvoir et pour la protection des principaux droits civils. Ils ont exercé des efforts remarquables pour documenter les crimes de guerres, les violations des droits de l’Homme et les abus de pouvoir. Tous ensemble, ils manifestent l’importance de la communauté civile pour maintenir la paix et la démocratie» a énoncé dans son rapport le comité Nobel.

La présidente du comité «Participation Civile», Svetlana Gannushkina, a dirigé le programme «Migration et droit» de l’organisation des droits de l’Homme, «Mémorial».

Lire la suite
×