Assistance juridique et sociale à destination des travailleurs migrants

Assistance juridique et sociale à destination des travailleurs migrants

 Le Comité considère qu’aider les migrants, et en particulier les migrants forcés, est l’une de ses missions. Fin 2007, le Comité a élargi sa sphère d’activités en y incluant les activités à destination des travailleurs migrants. Cet élargissement a été provoqué par l’émergence ces dernières années d’un système constant d’utilisation du travail forcé des migrants et de la violation systématique de leurs droits. Par ailleurs, les migrations économiques et de travail vers la Russie ne doivent être dissociées de la migration forcée dans la mesure où rechercher du travail en Russie est devenue une nécessité pour les ressortissants des pays de la Communauté des Etats Indépendants en raison de la situation économique et politique catastrophique  dans leur  pays d’origine.

La dégradation de la situation démographique en Russie, et l’abondance d’une force de travail dans les pays voisins d’ex-URSS à l’économie peu développée ont fait de l’économie russe un gigantesque entonnoir. Elle attire chaque année de nouvelles vagues de travailleurs migrants de l’étranger, au point que ces migrants peuvent constituer une part non négligeable de la population dans plusieurs régions.

Dans le même temps, un certains nombre de facteurs ont fait des travailleurs migrants l’un des groupes sociaux les plus vulnérables et les plus discriminés, qui a besoin de l’assistance des organisations de défense des droits humains.

Prenant en compte cette situation, nos juristes et nos travailleurs sociaux s’efforcent :

  • De sensibiliser la société sur la situation des travailleurs migrants et d‘améliorer sa relation aux migrants ;
  • D’informer les migrants sur les procédures de légalisation et les règles du monde du travail de la Fédération de Russie, ainsi que sur les moyens de défendre leurs droits.
  • D’apporter de l’aide aux migrants pour défendre leurs droits ;
  • De contraindre les forces de l’ordre et les organes administratifs à remplir leurs obligations concernant la défense des droits des migrants ;
  • De développer un climat législatif en Russie plus favorable aux travailleurs migrants.